« Pétition contre Nature en ville
des milliers de signatures : Mme Salucki persiste »
Publié le 29 décembre 2018
Dans une ville qui étouffe déjà sous le béton, Mme Salucki qui fustigeait le projet de son prédécesseur le reprend à son compte. Le cynisme est poussé jusqu'à parler de "Nature en ville", alors qu'il s'agit de bétonner le dernier espace naturel de l'agglomération vallaurienne pour y édifier des HLM. Ce projet n'est aucunement destiné aux vallauriens et golfe-juanais. Non, il sert uniquement les intérêts de communes avoisinantes qui souhaitent faire de Vallauris Golfe-Juan leurs quartiers-Nord. Cette ineptie, consistant à créer un quartier ghetto au détriment de nos concitoyens, est inacceptable, tant en termes économiques que sociaux et environnementaux. Pourtant, ce projet n'est pas dénoncé par les opposants, y compris MM. Falcou et Tivoli, qui préfèrent la politique politicienne à la défense de l'environnement et de l'intérêt général.

Or, n'oublions pas que notre commune fait l'objet d'un plan de prévention des risques inondations (PPRI) et qu'elle a déjà payé un lourd tribut aux inondations avec des décès et des centaines de personnes qui ont perdu leur logement ou leur outil de travail. Plus récemment, quinze minutes de pluies ont suffit à inonder la ville (décembre 2018). Avec une telle hérésie, Mme Salucki, mais aussi les politiciens à la petite semaine qui la cautionnent par calcul électoraliste, mettent gravement en péril la vie des vallauriens et golfe-juanais, en même temps que les projets urbanistiques défigurent notre commune. Mme Salucki qui traitait son prédécesseur de "maire béton" a bâti bien plus, reniant sa propre parole et ses engagements électoraux. Il faut revoir le PLU et refaire de Vallauris Golfe-Juan une ville où il fait bon vivre. A cette fin nous proposons de réaliser un vaste jardin public pour que les vallauriens et golfe-juanais puissent enfin profiter d'un lieu de détente et d'agrément

Signer la petition