MME SALUCKI
EXIGE L’ARGENT DU CONTRIBUABLE POUR ATTAQUER UNE PETITE ARRIÈRE-GRAND-MÈRE DE 85 ANS
Publié le 13 mars 2019
La délibération n° 8 du prochain conseil municipal fait état d’une nouvelle demande de protection fonctionnelle pour attaquer encore un citoyen. Cela devient excessivement courant.
Mais, enquête faite, Mme Salucki s’attaque cette fois – tenez vous bien – à une arrière-grand-mère de 85 ans, ancienne commerçante native de la commune qui y a exercé toute sa vie ! Pourquoi ? parce qu’elle lui fait l’outrage de refuser sa politique et de le lui dire en public.
Peut-être jalouse du grand démocrate Joseph Djougachvili, dit Staline, réputé pour ses procès politiques, Mme Salucki multiplie comme lui les procès contre ses administrés. A ses frais ? certes non. Ce sont chaque fois les contribuables qui paient ses délires judiciaires ! Il faudrait sans doute dire ses
« déboires » car elle les perd systématiquement, mais n’hésite jamais à multiplier les appels, en nous faisant payer ses frais de procédure et bien sûr ceux de ses adversaires.
A l’heure où il serait crucial d’apaiser et de rassembler notre commune, dans une situation économique dramatique, Mme Salucki préfère dilapider les fonds publics en vaines vengeances personnelles.
Cette fois, avec des poursuites contre une petite maman, grand-mère et arrière-grand-mère de quatre arrière-petits-enfants, elle explose les limites de l’insupportable.
Mesdames et Messieurs les élus, comment pourriez-vous cautionner une telle abjection ? Accepteriez-vous de consentir cette protection fonctionnelle pour s’en prendre à votre mère ou votre grand-mère ?
Il est temps de revenir à la raison et de travailler pour l’intérêt de Vallauris Golfe-Juan, plutôt que pour assouvir des haines mal placées.